Réduction mammaire

Réduction mammaire

L'hypertrophie mammaire désigne un volume des seins trop important par rapport à la morphologie de la patiente. L'excès de volume, et donc de poids, altère l'élasticité des tissus et finit par entraîner une ptôse des seins.
Une poitrine lourde, fatigante, qui oblige à se tenir courbée vers l'avant provoque des douleurs musculaires du dos dues aux mauvaises attitudes
La réduction mammaire doit tenir compte de la taille de la patiente, de l'épaisseur et de la largeur de son buste afin de prévoir un volume en harmonie avec sa silhouette. L'intervention a pour but de rééquilibrer les volumes tout en redonnant au mamelon et à l'aréole un emplacement naturel.
 L’intervention : consiste à déplacer le mamelon vers le haut, à enlever l'excédent de glande et de peau, et à remodeler le sein. La longueur des cicatrices est fonction de l'hypertrophie et du degré de ptose.
Le chirurgien a le choix entre deux techniques selon l'importance de l'hypertrophie.
- La technique à cicatrice péri aréolaire et à cicatrice seule
Elle convient aux femme qui présentent une hypertrophie modérée, une glande mammaire plutôt dense et peu de laxité cutanée. Elle est recommandée aux jeunes filles, car plus on est jeune, plus le risque de cicatriser de façon disgracieuse est important. Donc, mieux vaut éviter les cicatrices placées dans le sillon sous mammaire. Le chirurgien remonte l'aréole en position idéale puis façonne la glande mammaire pour obtenir une jolie forme et un soutien ferme et stable. Un volume plus ou moins important de glande est enlevé dans un axe vertical afin de diminuer la largeur du sein, mais également sur un espace horizontal près de sa partie basse. L'étoffe de peau est ensuite réadaptée en enlevant un fuseau vertical, puis redrapée pour offrir un bon maintien au sein.
- La technique à cicatrice péri aréolaire et à cicatrice en T inversé
Elle est pratiquée chez les femmes dont le volume mammaire est à la fois généreux et relâché, avec une importante laxité cutanée. Le chirurgien enlève un volume plus ou moins important de glande mammaire dans un axe vertical, afin de diminuer la largeur du sein, et aussi sur un espace horizontal, le long du sillon sous-mammaire. L'étoffe de peau est réadaptée en enlevant, d'une part, un fuseau cutané vertical, d'autre part, l'excès horizontal, puis elle est redrapée. Il est préférable d'avoir une cicatrice longue et fine. Elle évoluera bien et sera plus belle qu'une cicatrice courte qui risque de boursoufler, et donc d'être plus voyante.
Durée de l'intervention: l’intervention dure environ 3 heures,
durée de l'hospitalisation: l'hospitalisation nécessite entre 1et 3 jours
Anesthésie:  L'opération se fait sous anesthésie générale.
Résultats :  Les résultats sont vite appréciables. Le seul problème se situe au niveau des cicatrices, qui peuvent évoluer de manière imprévisibles. Dans l’éventualité de cicatrices disgracieuses, il est possible de les améliorer chirurgicalement

Interventions
Cliquez pour ouvrir